place Forbin
La Place Forbin : Située en haut du Cours Mirabeau elle est bordée par l'hôtel du Pouet. Au milieu de la place se dresse la statue du roi René Ier de Naples ou René d'Anjou ou encore René de Sicile. Il est né en 1409 et décédé le 10 juillet 1480 à Aix-en-Provence. Il consacra son temps à l'administration et au développement de l'Anjou et de la Provence. Il a fait ainsi prospérer la ville d'Aix-en-Provence. Les Provençaux lui en furent reconnaissants et l'avaient surnommé le Bon Roi René. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







la Rotonde
Place du Général de Gaulle plus connue sous le nom de Place de la Rotonde ; elle est au carrefour de plusieurs avenues et marque le début du célèbre cours Mirabeau. et depuis 2007 celui des allées Provençales. Érigée en 1860, la grande fontaine de 32 mètres de diamètre et d'une hauteur totale de 12 mètres possède une vasque en fonte. Le bassin est décoré de lions, de cygnes et de dauphins chevauchés par des anges. Trois statues symbolisant la Justice, l'Agriculture et les Beaux-Arts surmontent la fontaine.(La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







les Allées Provençales
L’attractivité d'Aix en Provence pour le shopping s'est renforcée en 2007 avec l'ouverture du nouveau complexe commercial, les Allées provençales, donnant sur la place de la Rotonde. Si l'architecture du lieu n'a ni le charme ni le côté humain du coeur historique d'Aix, les Allées provençales bénéficient cependant d'atouts non négligeables pour les amateurs de shopping : un grand parking de 1800 places et des enseignes très appréciées. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







Le nouvau Théatre
Véritable pari architectural conçu par l'architecte italien Vittorio Gregotti, le Grand Théâtre de Provence est la nouvelle salle aixoise. Le bâtiment entièrement courbe, situé entre la ville moderne et le centre historique, offre une salle de 1.350 places, dont 950 en parterre. Ultra moderne, le Grand Théâtre a la particularité d'être monté sur des... fondations élastiques ! Il s'agit du seul moyen d'effacer les vibrations de la voie de chemins de fer située non loin du bâtiment. Modernité également au point de vue de la visibilité ; d'où qu'ils soient, les spectateurs jouissent d'une vue exceptionnelle. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







Pavillon Vendôme
Le Pavillon Vendome a été construit entre 1665 et 1667 par l architecte A. Matisse et les sculpteurs Rambot et Pavillon pour le duc Vendome, gouverneur de Provence. C'est dans le style début XVIIIème qu il a été édifié, entouré par un jardin classique à la française. Le Pavillon expose des œuvres modernes et contemporaines, surtout dans le domaine de la photographie (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







Le Cours Mirabeau
A la suite de l'arasement des anciens remparts en 1651, il est créé le cours à carrosses dit le « Grand Cours ».Lieu de promenade cette avenue prend le nom de Cours Mirabeau en 1876 pour honorer la mémoire du tribun. Sur chaque rive du cours on admire les façades des hôtels particuliers, témoins de la splendeur d'Aix. Coté Sud les banques, coté Nord les cafés et restaurants. Lieu de rencontre et de promenade il reste malheureusement encore trop encombré par les automobiles et motocycles en stationnement irrégulier. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







place aux herbes
Ce que l'on appelle communément Place Richelme est en réalité la réunion de deux Places d'âges distincts : la Place aux Herbes, la plus ancienne, et la Place du Marché, de création plus récente. La Place aux Herbes, la plus ancienne de la ville, occupe la partie sud de la Place actuelle. Elle forme un quadrilatère bordé de hautes maisons ; on la désigne souvent désormais comme "Place du Sanglier" .La Place du Marché, créée au XVIIIème siècle, vient ouvrir la partie nord de l'antique Place aux Herbes et offre une belle vue sur la face sud de la Halle aux grains. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







La cour d'appel
L'ancienne prison transformée en 1998 (on a conservé que le mur d'enceinte) fait partie intégrante du nouveau pôle judiciaire et abrite désormais la Cour d'Appel, actuel Palais Monclar. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







Statue Cézanne
Né et décédé à Aix en Provence, Cézanne a pris la région aixoise pour modèle de ses plus fameux tableaux. Sa statue inaugurée en 2006 année du centenaire de sa mort marque l'entrée des Allées Provençales. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







L'Archevéché
Du XVIe siècle la place de l'Archevêché a évolué à partir d'une rue étroite qui conduisait à une petite place jusqu'à un embellissement au XVIIIe siècle sous l'autorité de Monseigneur Jean-Baptiste de Brancas .La réalisation de l'ancien palais des archevêques confiée à l'architecte Laurent Vallon entre 1650 et 1730, lui apporte le faste souhaité. Aujourd'hui, désaffecté de son usage épiscopal, il abrite le Musée des Tapisseries et l'été des représentations lyriques dans le cadre du Festival d'Aix. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







La cathédrale
L'histoire de la cathédrale se déroule du Ve jusqu'au XVIIIe siècle. Cette évolution architecturale se lit sur la façade : à droite, le portail roman du XIIe jouxte un mur du Haut Moyen Age ; à gauche, le portail gothique du XVe-XVIe siècle avec ses magnifiques portes sculptées de Jean Guiramand. Les nefs intérieures sont de styles différents : roman, gothique et baroque. Le baptistère du Vie siècle remploie des éléments antiques. Le cloître, récemment restauré, a été édifié à la fin du XIIe siècle. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







St Jean de Malte
Cette église fortifiée doit son nom aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Édifiée au XIIIe siècle, à l'extérieur des remparts, il s'agit du premier édifice gothique de Provence. Elle abritait jadis dans ses chapelles latérales les sépultures des Comtes de Provence. La façade assez sévère, possède deux rosaces. Les pignons et la flèche du clocher annoncent ceux d'Avignon. Juste à côté ce trouvait l'ancienne commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, ce palais classé par liste en 1840, abrite aujourd'hui le Musée Granet. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







La Mairie
Installé depuis le XIVe s au pied de la Tour de l'horloge, l'Hôtel de ville à façade italienne fut reconstruit en deux campagnes, de 1655 à 1660 et de 1665 à 1678 : la reprise est bien visible dans les denticules de la corniche à gauche du fronton central. La conception d'ensemble est l'œuvre de l'architecte Pierre Pavillon, assisté des sculpteurs Jean-Claude Rambot et Jacques Fossé, véritablement inspirée des palais italiens : tant par le mouvement créé par le jeu des lignes (frontons triangulaires et courbes), d'ombre et de lumière - concepts baroques - que par son escalier dit « à l'impériale ». (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







Rue de l'Opéra
C'est rue de l'opéra qu'est né Paul Cézanne le 19 janvier 1839. Dans cette rue, trois magnifiques hôtels particuliers viennent d'être restaurés : Lestang-Parade , Grimaldi- Régusse et Arlatan . L'hôtel de Lestang-Parade dit aussi Antoine, a été construit par Pavillon et Rambot pour Jean-Louis dAntoine- Venel, Conseiller à la Cour aux Comptes. Il passe de mains en mains et remembré par le Chevalier de Lestang- Parade en 1830 qui lui donne son nom.(La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







Hôtel de Chateaurenard
Hôtel de Chateaurenard :Cet hôtel fut bâti par Pierre Pavillon vers 1650 pour le Parlementaire Jean-François d'Aimar Albi, baron de Châteaurenard. L'escalier d'apparat s'ouvre sur une cage carrée dont le décor peint, d'une facture exceptionnelle, inspiré de l'art baroque italien, est l'oeuvre de Jean Daret. Cet hôtel a hébergé le jeune Louis XIV lors de sa visite en Provence en 1660, ébloui par l'oeuvre de Daret, il le nomma peintre du Roi. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







Hôtel d'Espagnet
La magnificence de l'Hôtel Maurel-de-Pontevés au 38 du cours Mirabeau, dit aussi Hôtel d'Espagnet est à l'image de l'ascension sociale de son propriétaire Pierre Maurel. Ancien commerçant en drap, anobli, son hôtel fut l'un des premiers construits au quartier Mazarin à partir de 1647. Le balcon porté par des atlantes est le symbole de l'art baroque aixois.Il abrite de nos jours le Trbunal de Commerce.(La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return







Les Arts et métiers
L'École Nationale Supérieure des Arts et Métiers avec bien en vue le Tap's, horloge de l'école qui rythmait jadis la vie des étudiants. Créée en 1843 grâce à l'influence de Thiers, l'ENSAM est installée sur l'emplacement d'un monastère royal, transformé en Hôpital en 1643, puis en caserne sous Napoléon Ier. A noter l'amphithéâtre d'honneur en forme de rotonde, le hall d'atelier en charpente métallique avec verrière traité dans le style des halles de Baltard, une cheminée d'usine, la dernière d'Aix-en-Provence et le beffroi original en charpente métallique et briques. Le père et le frère aîné du Webmestre y ont été élèves en 1920 et 1951. (La photo est du webmestre, la légende est empruntée au bureau de tourisme) Retour / Return